L'Atelier de rencontres

de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Valérie Da Costa, « Lucio Fontana, une odyssée de l’espace »

Jeudi 15 mai à 18h30 : Valérie Da Costa, « Lucio Fontana, une odyssée de l’espace ».

Atelier de rencontres de l’École des Arts Décoratifs, les jeudis, de 18h30 à 20h.
EnsAD – Amphi Rodin.
31 rue d’Ulm 75005 Paris
Entrée libre, Ouvert à tous !

Valérie Da Costa, historienne de l’art et critique d’art, est l’invitée de la dernière séance de l’Atelier de rencontres de la saison.
Elle a fait paraître, en 2013, la première anthologie des écrits de Lucio Fontana ( Les Presses du réel, 2013), l’un des artistes italiens les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle.
Valérie Da Costa montrera comment les écrits de l’artiste (manifestes, textes et entretiens) viennent éclairer et accompagner ses réalisations plastiques dans le contexte de la création européenne et américaine de la seconde moitié du XXe siècle.

Reprise des séances de l’atelier de rencontres à la rentrée !


L’Atelier de rencontres de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs est un rendez-vous hebdomadaire incontournable de l’actualité culturelle. Il invite des personnalités de tous horizons, françaises et étrangères, à présenter leurs recherches et projets au cours d’une séance ouverte au débat avec les étudiants et le public. Animé pendant de longues années avec constance et brio par Jean-Louis Pradel (un ouvrage co-publié l’an dernier par l’École des Arts Déco/Bookstorming témoigne de la richesse de cette aventure) sa programmation est désormais assurée par Alain Cueff.

Emanuele Coccia, « Les images comme forme de loin »

Jeudi 10 avril à 18h30 : Emanuele Coccia, « Les images comme forme de loi »

Atelier de rencontres de l’École des Arts Décoratifs, les jeudis, de 18h30 à 20h.
EnsAD – Amphi Rodin.
31 rue d’Ulm 75005 Paris
Entrée libre, Ouvert à tous !

Le philosophe Emanuele Coccia est l’invité de l’Atelier de rencontres. Il nous parlera de la mutation du statut de l’image dans l’espace public et privé.
L’image n’est plus considérée comme un simple instrument pour déclencher des sentiments esthétiques, ni comme le simple dépôt d’informations ou d’un savoir partagé.
Elle s’impose de plus en plus comme le véritable lieu d’élaboration et d’énonciation des normes sociales, morales et politiques.

Emanuele Coccia est maître de conférences à l’EHESS. Ses recherches portent sur l’histoire de la philosophie, l’histoire du droit et l’esthétique contemporaine.
Parmi ses publications en français La vie sensible (Payot et Rivages 2010) et Le Bien dans les choses (Payot et Rivages 2013).

Jean-Hubert Martin, « Des magiciens de la terre à monumenta »

Jeudi 3 avril à 18h30 : Jean-Hubert Martin, « Des magiciens de la terre à monumenta »

Atelier de rencontres de l’École des Arts Décoratifs, les jeudis, de 18h30 à 20h.
EnsAD – Amphi Rodin.
31 rue d’Ulm 75005 Paris
Entrée libre, Ouvert à tous !

L’Atelier de rencontres reçoit Jean-Hubert Martin, historien d’art et commissaire de Monumenta 2014 (10 mai-22 juin/Grand Palais).
Il évoquera son parcours, son intérêt pour Dada et sa rencontre avec Man Ray, son rapport à la scène contemporaine et sa conception de l’art à travers des expositions comme Magiciens de la terre (1989-Centre Pompidou) et bien sûr Monumenta avec  l’artiste Ilya Kabakov, rencontré lors de ses voyages en URSS pour l’exposition Paris-Moscou (1979-Centre Pompidou).

Jean-Hubert Martin, historien de l’art, a été directeur de la Kunsthalle de Berne, du Musée national d’art moderne du Centre Pompidou de Paris, du Musée national des arts d’Afrique et d’Océanie de Paris et du Museum Kunst Palast de Düsseldorf. Son intérêt pour les cultures non occidentales l’a conduit à concevoir des expositions décloisonnées en confrontant des œuvres de caractère hétérogène favorisant  ainsi un renouvellement du regard. Son actualité est le commissariat de Monumenta 2014 et une exposition d’art marocain contemporain à l’Institut du monde arabe.

Clément Chéroux, « Prendre l’image »

Exceptionnellement Mercredi 26 mars à 18h30 : Clément Chéroux, « Prendre l’image »

Atelier de rencontres de l’École des Arts Décoratifs, les jeudis, de 18h30 à 20h.
EnsAD – Amphi Rodin.
31 rue d’Ulm 75005 Paris
Entrée libre, Ouvert à tous !

Qu’y a-t-il de commun entre l’un des grands maîtres de la photographie, Henri Cartier-Bresson (1908-2004) apôtre du « moment décisif » et les « paparazzi » dont Fellini a fait le portrait dans la Dolce Vita en 1960 ? À partir de la rétrospective Henri Cartier-Bresson au Centre Pompidou et de «Paparazzi ! Photographes, stars et artistes » au Centre Pompidou-Metz, dont il est commissaire, Clément Chéroux discutera de la manière dont la photographie traverse et fait l’histoire.

Visiting Research Fellow à l’université de Princeton et pensionnaire à l’Académie de France à Rome (2004-2005), Clément Chéroux a enseigné l’histoire de la photographie aux universités de Paris I et Paris VIII, à l’ENSP d’Arles ainsi qu’à l’université de Lausanne. Il est, depuis 2007, conservateur pour la photographie au Centre Pompidou où il a organisé de nombreuses expositions.

ANNULÉ : Jean-Luc Nancy, « L’autre portrait »

ANNULÉ : Jeudi 13 mars : Jean-Luc Nancy, « L’autre portrait ».

Atelier de rencontres de l’École des Arts Décoratifs, les jeudis, de 18h30 à 20h.
EnsAD – Amphi Rodin.
31 rue d’Ulm 75005 Paris
Entrée libre, Ouvert à tous !

À l’occasion de la parution de son dernier livre « L’Autre portrait », Jean-Luc Nancy, philosophe et écrivain est l’invité de l’Atelier de rencontres.
Les questions politiques et religieuses, aussi bien que la littérature, la danse, la peinture et le dessin font partie de ses préoccupations essentielles.
Il remettra ici en perspective son incessante confrontation avec le visible dans toute la variété de ses manifestations.

Longtemps professeur de philosophie à l’université des Sciences Humaines de Strasbourg, traducteur de Nietzsche, Jean-Luc Nancy est l’auteur d’un grand nombre d’essais qui élaborent une pensée singulière.
Il a fondé en 1972 avec Jacques Derrida, Sarah Kofman et  Philippe Lacoue-Labarthe la collection « La Philosophie en effet » aux éditions Galilée, où sont parus la plupart de ses ouvrages.

Annette Messager, « Mes transports »

Jeudi 6 février : Annette Messager, « Mes transports ».

Après Philippe Apeloig c’est au tour d’Annette Messager de revenir entre les murs de son ancienne école. À la fois « collectionneuse » et artiste, Annette Messager a inventé au début des années soixante-dix un vocabulaire très particulier dans le cadre domestique de son atelier : le détachement et l’ironie sont aussitôt inscrits au coeur de sa pratique. Elle reviendra sur son parcours de femme artiste et de son univers où se mêlent dans un bric-à-brac raisonné le vrai et le faux, le réalisme et le fantastique. « Mes transports » est sa dernière exposition présentée en 2013 à la galerie Marian Goodman.

Annette Messager est l’une des artistes majeurs de la scène française et internationale. Elle a représenté la France à la 51e Biennale de Venise, projet pour lequel elle a reçu le Lion d’Or.
Son travail a été exposé dans le monde entier dans les musées les plus prestigieux. En 2012, le Musée d’art moderne et contemporain de la ville de Strasbourg lui a consacré une grande exposition. Actuellement, l’artiste prépare une exposition personnelle au musée contemporain de Sydney prévue pour l’été 2014

« Philippe Apeloig, Mode d’emploi »

Jeudi 30 janvier : « Philippe Apeloig, Mode d’emploi », graphiste, pour sa rétrospective au Musée des Arts Décoratifs.

À l’occasion de sa rétrospective au Musée des Arts Décoratifs, Philippe Apeloig revient dans les murs de son ancienne École.
Philippe Apeloig expliquera comment le monde de la typographie est devenu pour lui le moyen de transcrire les émotions que lui procurent peinture, littérature et danse.
Il abordera également les raisons qui l’ont amené à se constituer son arsenal typographique personnel.

Né en 1962, Philippe Apeloig, graphiste, a mis la typographie au cœur de son travail. Il a travaillé notamment pour le musée d’Orsay,
le musée du Louvre, l’Alliance française-French Institute de New York ou encore le Théâtre du Châtelet.
De novembre 2013 à fin mars 2014, le musée des Arts Décoratifs lui consacre une grande rétrospective, rassemblant 30 ans de création.

http://www.apeloig.com

François Brunet, « Petite histoire de l’économie des images aux États-Unis »

Jeudi 16 janvier : « Petite histoire de l’économie des images aux États-Unis » par François Brunet.

À l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage L’Amérique des images, Histoire et culture visuelles des Etats-Unis (Hazan/Univ. Paris Diderot, 2013), l’École reçoit François Brunet. Historien des images et de la culture des Etats-Unis, François Brunet est professeur à l’université Paris Diderot et membre de l’Institut universitaire de France. Ses recherches actuelles portent sur l’imagination photographique de l’histoire et l’histoire de la circulation mondiale des images américaines.

Cette conférence visera à restituer l’économie contemporaine des images américaines, définie ici en termes de marché mais aussi de structures sociales, politiques, techniques et artistiques. François Brunet analysera, par exemple, les phénomènes de la copie et du recyclage dans l’émergence de formes et de pratiques visuelles, à la fois originales et porteuses de modèles mondialisants.

Katia Poletti, « Félix Vallotton, un artiste prolifique au tournant du siècle »

Jeudi 19 décembre : « Félix Vallotton, un artiste prolifique au tournant du siècle » Par Katia Poletti, co-commissaire de l’exposition Félix Vallotton, Le feu sous la glace au Grand Palais jusqu’au 20 janvier 2014.

Cette semaine l’Atelier de rencontres reçoit Katia Poletti, co-commissaire de l’exposition Félix Vallotton. Le feu sous la glace, première rétrospective de l’artiste présentée dans un musée national parisien depuis 1979 (Grand Palais jusqu’au 20 janvier 2014). Katia Poletti proposera un coup de projecteur sur la production protéiforme de l’artiste durant les années 1890, où se conjuguent peinture, xylographie, dessin de presse, illustration et graphisme. Katia Poletti est conservateur de la Fondation Vallotton (Lausanne) depuis 2006 et historienne de l’art.

Pierre Pigot, « Comment parler de bande dessinée »

Jeudi 5 décembre : « Comment parler de bande dessinée ? » avec Pierre Pigot.

Antoine Picon, « L’ornement architectural contemporain »

Jeudi 28 novembre : « L’ornement architectural contemporain, entre subjectivité et politique » par Antoine Picon, architecte, ingénieur et docteur en histoire.

Didier Ottinger, « La sculpture au défi »

Jeudi 21 novembre : « La sculpture au défi » par Didier Ottinger, Commissaire de l’exposition Le Surréalisme et l’objet,
au Centre Pompidou du 30 octobre 2013 au 3 mars 2014.

  • Saison 2012/2013

  • Menu

  • Archives